Hommage à Pierre d'Arquennes
Mairie de Paris, 23 novembre 1993
Alain Suied

.....Quinze années de bénévolat au service du Triptyque me donnent-elles un accès particulier à celle belle et simple alchimie musicale? Je ne prétends livrer que quelques "indices" à votre attention:
.....- certains d'entre nous semblent être nés musiciens.. Ils font corps avec cette patrie imaginaire et mélodieuse que le simple mortel que je suis a déserté depuis l'enfance...
.....- ils ont la technique, la virtuosité - comme tant de jeunes artistes aujourd'hui - mais ils possèdent au plus haut degré ce qui fait cruellement défaut aux autres: une écoute libérée de leur propre moi...
..... - ils ne se contentent pas des mots et des apparences, comme nous, ils sont pourvus de ce que nous appellerons un "sixième sens" et qui n'est peut-être que la réunion heureuse et profonde des cinq premiers...
..... Pierre d'Arquennes, pianiste et compositeur, est de ceux-là. Mais son talent particulier ne suffirait pas encore à expliquer comment un homme traverse son siècle en restant attentif à toutes les formes de création musicale sans se dérouter de son chemin intérieur, de sa tâche première !
..... La générosité de l'homme, l'exigence extrême de l'artiste ne sont encore que la partie visible de l'intuition essentielle de Pierre d'Arquennes:
..... La Musique, c'est d'abord une Écoute.
.....L'enfant, dans le ventre maternel perçoit les cris et la rumeur du monde. Le musicien nous ramène à cette innocence initiale, à l'être originel.
.....Pierre d'Arquennes semble avoir gardé intact au fond de lui ce don de confiance et d'écoute, que notre temps se force à gommer, à oublier.
..... Il a choisi d'offrir ce don à la défense de la création musicale française, à l'appui des artistes débutants, dans un esprit de bénévolat, qui s'adresse aussi au public: les concerts du Triptyque sont gratuits!
.....Mais il nous revient de ne pas passer à côté du message souterrain et silencieux que nous lance, comme un défi, une telle âme. Pierre d'Arquennes pourrait nous faire sourire et rire des mille anecdotes que lui a valu son activité : le Narcissisme contemporain est sans limites et il fut témoin de nombre de ses formes dans le monde musical. Il a préféré laisser à chacun le soin de deviner et peut-être de partager, au cours des 1400 premiers concerts du Triptyque, l'enjeu de son action qui est aussi l'enjeu de nos choix les plus essentiels: donner à partager à chacun, librement, sans préjugés ni exclusions, la patrie commune, la patrie perdue du coeur humain.
.....Bach et Debussy, ses modèles, ont voulu créer un langage et un univers musicaux nouveaux et uniques. Pierre d'Arquennes a eu le talent de vouloir laisser entendre au contemporain que le inonde inaccessible et élevé de la Musique était aussi notre commune et notre unique nostalgie.